Vendredi 22 septembre 2017

Cette citation de Kafka, dans le livre de Pennac : « Mon grand-père avait coutume de dire : »la vie est étonnamment brève ». Dans mon souvenir elle se ramasse aujourd’hui sur elle-même si serrée que je comprends à peine (par exemple) qu’un jeune homme puisse se décider à partir à cheval pour le plus proche village sans craindre que -tout accident écarté- une existence ordinaire et se déroulant sans heurts ne suffise pas, de bien loin, même pour cette promenade. »